Wiki définition…

Wikipédia.

Différences entre andra- et péda-gogie

L’andragogie est une science encore jeune dont beaucoup de champs restent à découvrir. Pour l’instant, et afin de posséder des bases scientifiques valables, le formateur d’adultes se tourne souvent vers toute la littérature du domaine de la pédagogie et de l’enseignement. Or, il semble que le temps et la recherche définissent très clairement une différence entre ces deux sciences : former, ce n’est pas enseigner.


On retrouve encore souvent cette confusion au sein d’enseignants, voire auprès de certains formateurs d’adultes. L’assertion courante et erronée voulant que : Former, c’est « enseigner à un adulte » ne peut être valable.

Avec le temps, on se rend compte que la formation des adultes se différencie de plus en plus de la pédagogie (‘éducation des enfants’).
Entre autres choses, on remarque que l’adulte ne mémorise pas de la même manière (il n’a plus l’habitude d’apprendre par cœur), il n’accepte pas les idées toutes faites et a besoin d’être convaincu (il a l’esprit moins malléable et beaucoup de préjugés) ; de plus, l’apprentissage est une remise en cause de ses certitudes (D’où la définition de celui-ci : « Changement de comportement observable et persistant » proposée dans, Réussir vos interventions de formation, Chronique Sociale 2007), ce qui est parfois mal perçu. Par contre, l’adulte dispose d’une expérience, sur laquelle on peut s’appuyer, et d’un esprit critique plus développé.

L’adulte a besoin

  • de savoir où il va pour assimiler : le sujet doit être introduit, les objectifs pédagogiques rigoureusement annoncés, il faut mettre en avant le lien logique entre les différentes phases de la formation ;
  • de comprendre les raisons de la formation pour être motivé : les actions doivent être justifiées et acceptées par les apprenants
  • et de s’appuyer sur son expérience pour se retrouver : la connaissance doit sembler surgir des connaissances passées, être une adaptation de ce qui est déjà connu ; l’enseignement doit être interactif.

En conclusion, si la formation n’a pas de « sens » pour l’apprenant, alors ce dernier ne pourra adhérer à la formation reçue.

Afin d’obtenir cette situation favorable à la formation, différentes techniques existantes s’appuient souvent sur la participation active de l’apprenant, sous la forme de bilans personnels (bilan de compétences, bilan professionnel), d’échanges interactifs (« qu’en pensez-vous ? »), de mises en situation (jeux de rôles, à ne pas confondre avec l’activité ludique) et de retours d’expériences. Ceci afin de maximiser l’adéquation entre la formation donnée et ce que l’apprenant adulte pourra tirer de sa formation.

On peut aussi penser que, sur nombre de points précités, les besoins des adultes ne diffèrent pas fondamentalement de ceux des adolescents mais qu’ils sont simplement plus visibles. C’est ce qui a conduit à encourager le retour des adultes apprenants à l’école dans le cadre de la formation récurrente. Dans l’enseignement universitaire, cette démarche a plutôt bien fonctionné. Dans le secondaire, elle suscitait de grands espoirs : le contact entre adultes ayant pris conscience de la nécessité de se former et jeunes en difficulté manquant de repères sur la valeur de la formation aurait pu être bénéfique pour tous. Dans les faits on a constaté[Qui ?] que le fonctionnement des établissements secondaires, le contenu des enseignements n’était pas adapté aux adultes en reprise de formation.

Publicités

Une réflexion sur “Wiki définition…

  1. En effet l’adulte apprend… comme un adulte. De 2004 à 2007, j’ai participé comme concepteur et comme formateur à un plan national de formation aux nouvelles techniques d’inspection des agents du Ministère de l’Agriculture. Je ne suis pas pédagogue, juste formateur (mais j’ai lu beaucoup de choses !).

    Je me suis retrouvé face à des agents de parfois plus de 25 ans d’expérience, pour leur expliquer que maintenant, il fallait changer complètement leurs méthodes et ses objectifs d’inspection. J’en ai tiré trois conclusions :

    – si on n’établit pas un contact humain réel de confiance avec le stagiaire, rien ne passe. Le partage des buts et objectifs de chacun (et du stage) est un moment important.
    – si on n’utilise pas l’expérience du stagiaire comme matériel pour introduire les nouvelles notions, rien ne se passe non plus.
    – il est parfois préférable d’agir et d’accompagner l’action en la commentant, qu’en expliquant au préalable tous les tenants et aboutissants du pourquoi et du comment.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s